Les-ombres.net - Ténébreuse
> Accueil > Ténébreuse > Lieux > Ténébreuse
Lieux
Ténébreuse

Physique planétaire

La pesanteur est légèrement inférieure à la Terre. Sa teneur en oxygène est un peu plus élevée (1/10, 1/37, 1/60) et suffit à provoquer une sensation de bien-être et d'euphorie chez les natifs de la Terre (1/10). L'air est incroyablement doux, chargé d'une odeur de résineux (1/10)
Le soleil est grand (1/55), d'un rouge profond, couleur du sang versé (1/78, 1/173). La planète a quatre lunes (1/78), telles de grands joyaux multicolores (1/10, 1/11). Le soleil procure une faible luminosité (1/36)
Une des quatre lunes donne une clarté mauve (1/65) pâle, et une autre, grande et rayonnante, une pâle lueur chatoyante (1/76). Elles sont verte tilleul, violette, blanc d'albâtre nacré et bleue paon, pâle (1/148, 1/236, 1/252).
Il y a trois planètes dans le système : un géant de méthane gelé aux proportions supérieures à la moyenne, un petit roc stérile plus proche d'une lune que d'une planète, et Ténébreuse, une planète de classe M (comme la Terre). (1/11)
La planète à une inclinaison un peu plus forte que la Terre (1/45), qui peut être expliquée par la prédominance d'immenses montagnes. Il s'agit d'un véritable troisième pôle, une troisième calotte glacière (1/72)
Ténébreuse n'a pas été homologuée et jugée propre à la colonisation (1/13), le soleil n'a jamais été repéré sur aucune carte (1/64)
Ténébreuse est légèrement plus grosse que la Terre et compte tenue de sa pesanteur plus légère, sa masse doit être légèrement supérieure (1/99)
De Ténébreuse, quelques constellations connues sont repérables, mais déviées sur la gauche (1/64)
La planète se trouve hors du Bras Spiralé de la Galaxie (1/64)
La planète ne peut se permettre la moindre technologie avancée : au lieu d'un noyau fer-nickel, les principaux métaux qu'on y trouve sont mauvais conducteurs et ont une faible densité. Cela explique la faible pesanteur (1/188) La roche contient beaucoup de silicates mais a une faible teneur en minerais métallifères (1/188) On trouve des gisements de graphite, servant entre autre pour les mines de crayon et les lubrifiants de machine (1/213). On trouve de la terre à foulon, très utile pour manier les étoffes, dans leur processus de fabrication (1/214)
Les colons créent un cycle arbitraire de dix jours plus un jour férié (1/125)

Coutumes

La tradition écossaise est en train de se développer : chant, danse du sabre, port du kilt… (1/233)
Les enfants sont souvent adoptés par d'autres familles, et forgent des liens avec leurs parents adoptifs plus forts que ceux du sang (1/251)

Lois

La loi la plus rigoureuse interdit de faire le moindre feu à même le sol, sans pare-feu (1/212)

Météo

Au printemps (1/45), il fait chaud en journée. Durant la nuit, il y a des rafales de neige très soudaines et un froid glacial (1/10). Il y a des écarts extrêmes de température (1/11)
Au printemps, il pleut chaque nuit, il fait chaud à midi, puis le temps fraîchit brusquement, on a des nuages l'après-midi et il pleut le soir. Il y a du brouillard le matin (1/45). Le temps est à la pluie, la grêle et la neige fondue (1/50)
Les caprices du temps peuvent être expliqués par les immenses montagnes qui dominent la planète (1/72)
Après le solstice d'été, les jours se raccourcissent et l'ordinateur prévoit des jours d'obscurité totale et des moyenne de température proches du 0°C (1/229)

Géographie

On ne sait pas s'il y a des mers sur la planète (1/10). Il y a de nombreuses chaînes de montagnes (1/11). Un des sommets proche du crash doit culminer à 5500-6000 mètres (1/37)
Le crash a eu lieu près de l'équateur (1/17), dans l'hémisphère Nord, à 300 mètres du niveau de la mer, à quelque degrés de latitude de l'équateur. A priori, aucun volcan n'est en activité depuis plusieurs millénaires. C'est une vieille planète (1/21)
La première expédition découvre une immense chaîne montagneuse, apparemment infinie, enveloppée de neige éternelles, colossale, déchiquetée, hérissée de crêtes et de sommets couverts de glaciers. A côté de ces montagnes, la chaîne de l'Himalaya fait figure de petites collines (1/72)
La vallée où l'on trouve le gibier est appelée Plaine de Zabal (1/123)
Les colons développent le Camp de Base et le Nouveau Camp, avec son propre pare-feu. Ce deuxième camp, appelé Nouvelle Skye par la Commune des Hébrides est une ferme expérimentale (1/210)
Un immense glacier est appelé " la Muraille autour du monde "  (1/218)
Dans le camp de Base, un monument est élevé à la mémoire des morts et un cimetière est construit, ainsi qu'une route allant de la vallée à la montagne (1/249)
Le Grand Pic de l'Est est celui où pointe le soleil levant (1/250)

Flore

La planète est couverte de vastes forêts (1/21). Il y a énormément d'espèces d'arbres, des conifères, quelques feuillus et de petits arbustes porteurs de graines (1/22) On trouve notamment des conifères d'un petit diamètre par rapport à leur taille et dont les branches étroites sont hérissées de longues aiguilles d'un vert bleuté (1/36)
La limite des forêts se situe à une altitude plus élevée que dans la plupart des autres mondes (1/69)
Une plante provoque l'apparition de petites tâches verdâtre qui se développent au contact physique. Elles gonflent et se propagent sur la peau en provoquant des démangeaisons, puis des brûlures : il s'agit d'une simple dermite par contact due à l'huile volatile qui recouvre certaines feuilles plates et rougeâtres. Un anti-histaminique suffit à résorber les symptômes (1/40-43)
Le paysage est comparable aux steppes de Sibérie ou au désert de Gobi (1/22)
En une nuit de beau temps, une multitude de fleurs multicolores à courte tige se développe (1/68) L'arôme des fleurs est suave et capiteux. Il y a des arbustes à floraison rapide, vivifiés en deux jours de chaleur et de sécheresse. Les senteurs insolites procurent un léger vertige (1/76) Il se produit une éclosion nocturne de fleurs bizarres, à la senteur profonde et enivrante (1/79). Le lendemain, on est envahi de parfums légers d'une douceur vaguement âcre. Les fleurs les plus nombreuses sont oranges. Il y a aussi des fleurs blanches étoilées, avec une corolle dorée et un calice semblable à une cloche d'un bleu profond, renfermant des étamines couvertes d'un pollen d'or chatoyant. Elles dégagent une senteur épicée. Elles ont un effet sexuellement désinhibiteur et altèrent la vision. (1/80) Elles procurent une sensation de bien-être et d'euphorie et peuvent développer une clairvoyance fugitive (1/81) Le pollen donne la sensation qu'un souffle de vent glacé pénètre jusqu'aux os et ouvre l'esprit (1/93). " les esprits étaient ouverts les uns aux autres, l'amour le plus complet et la communion la plus totale que des êtres humains aient pu connaître " Tous ont vécu cela à des degrés plus ou moins divers (1/201)
Pendant le vent de folie, les hommes oublient leur douleur, ce qui peut entraîner leur mort (1/83)
On trouve des fruits vert pâle, ronds et satinés, comestibles et très juteux, bourrés de vitamines variées (1/82)
On trouve aussi des champignons grisâtres sains et bourrés de protéines (1/82) De même, on trouve des noix dorées d'une couleur exquise, mais elles sont mortelles (1/82)
Il existe des arbres à l'écorce douce et lisse comme la fourrure d'un animal (1/84)
Les arbres sont très riches en résine, c'est pratiquement de l'amadou (1/114)
Certaines plantes terrestres meurent, d'autres se transforment (1/148)
On peut faire de la farine à partir de noix cueillies dans la forêt. Elle est fine et légèrement parfumée (1/210)
Des feuilles locales permettent de faire un thé dont le goût agréable et parfumé rappelle celui du sassafras (1/212)
Une herbe à corde a été découverte (1/213)
On découvre une fibre végétale proche du coton (1/228)
Des champignons gris sont cultivés par le Petit Peuple (1/216)

Faune

On y trouve une profusion d'oiseaux, de petits animaux, probablement des mammifères. (1/22). Il y a effectivement des mammifères, à fourrure, probablement des marsupiaux (1/36)
A priori, il n'y a pas d'humains (1/22)
Il existe des bêtes de la taille de petits poneys qui vivent en troupeau (1/46)
Il existe une sorte d'insecte mesurant moins de 5 cm, pourvu d'une queue semblable à celle d'un scorpion et d'un dangereux crochet sur le devant, de couleur orange et vert vifs. Sa piqûre fait enfler le corps et l'on est saisi de convulsion. La peau vire au noir. C'est un violent poison affectant les nerfs. Ces insectes vivent dans des monticules de terre du type fourmilière (1/54) ils sont baptisés fourmis-scorpions (1/66)
On entend le cri horrible d'un animal, une plainte stridente, un ululement qui se prolonge, de plus en plus aigu, jusqu'à atteindre les ultra-sons (1/66). C'est un cri de goule, étrange et terrifiant. Ils sont surnommés banshee, ou fée porte-malheur, en référence à une légende irlandaise (1/67) ils rodent sur les hauteurs et figent leur proie à sang chaud par leurs cris, puis se dirigent vers elle à l'aveuglette, guidés par la chaleur de leur sang (1/78, 1/123). Jamais elles ne descendent en dessous de la limites des neiges éternelles (1/78) Ces oiseaux porte-malheur sont grands, sans ailes, armés de serres cruelles, très très rapides et aveugles. Ils sont nocturnes (1/123)
On trouve des sortes d'abeilles qui butinent pendant la courte période de floraison (1/68)
On trouve de grands félins (1/124)
On trouve des bêtes qui ressemblent à des cerfs (1/144)
La peau des lapins cornus permet de faire des étoffes (1/214)
Les colons ont des troupeaux domestiques (1/250)