Les-ombres.net - Créatures magiques
> Accueil > Harry Potter > Créatures magiques
Créatures magiques
Définition du terme 'Animal fantastique' et d''être magique'

La définition a beaucoup changé pendant des siècles (AF/13).
L'étude des animaux fantastiques, la Magizoologie, permet de distinguer trois types de créatures magiques : ceux qui ont une forme humaine, mais pas de manière permanente (loup-garous), ceux qui ont une apparence et des moeurs différents des humains, mais sont tout aussi intelligents (centaure), et ceux qui ont une apparence humanoïde mais un comportement et des aptitudes bien moins humaines (troll) (AF/13). Toutes la question a été de savoir lesquelles de ces créatures devaient être qualifié d'êtres et lesquelles étaient des animaux (AF/14).
Par 'être' on considère quelqu'un qui mérite de bénéficier de droits garantis par la loi et d'avoir voix au chapitre dans l'organisation du monde magique (AF/14)
Burdock Muldoon, chef du Conseil des Sorciers au 14ième siècle, donne une définition du statut d'être magique : tout membre de la communauté magique marchant sur deux jambes. Les autres créatures entre alors dans la catégorie des animaux. Cette définition fut rapidement abandonnée, après une assemblée qui tourne au désastre à cause de la présence de nombreuses créatures sur deux pattes, comme les Diricawls, les Augureys et les Fwoopers (AF/14).

Elfrida Clagg, qui succède à Burdock Muldoon, redéfinit le terme d'être comme étant une créature parlant l'humain. Là encore, cette définition doit être abandonnée notamment à cause des Trolls et des Jarveys (AF/15).
En 1811, Grogan Stump, qui vient d'être nommé Ministre de la Magie donne une définition acceptable du terme d'être : une créature dotée d'une intelligence suffisante pour comprendre les lois de la communauté magique et pour prendre une part de responsabilité dans l'élaboration de ces lois. (AF/16). Une exception est alors faite pour les fantômes qui se plaignaient de ne pouvoir 'être' et 'avoir été'.Stump crée alors dans le Département de contrôle et de régulation des créatures magiques les trois services encore en vigueur de nos jours : Service des animaux, service des êtres et services des esprits (AF/16)
Certains extrémistes militent pour que les Moldus soient considérés comme des animaux (AF/17)
Certaines créatures, comme les Acromantulas et les Manticores, bien qu'intelligentes, ont été classées comme animaux en raison de leur incapacité à dominer leur nature brutale (AF/18).

Le Département de contrôle et de régulation des créatures magiques a classifié tous les animaux, êtres et esprits répertoriés :

XXXXX    Connu pour être un tueur de sorcier / Impossible à dresser ou à domestiquer
XXXX    Dangereux / Exige une connaissance spécialisée / Maîtrise possible par un sorcier expérimenté
XXX    Ne pose pas de problème à un sorcier compétent
XX    Inoffensif / Peut être domestiqué
X    Animal ennuyeux



Animaux fantastiques et Moldus

Les Moldus percevaient autrefois les animaux que les sorciers s'efforcent aujourd'hui de leur cacher comme l'art et la littérature moldus du Moyen Âge en témoignent (AF/19). Mais la plupart des animaux fantastiques ont complétement échappé à l'attention des Moldus ou bien ont été pris pour quelque chose d'autre (AF/19). De nos jours, l'écrasante majorité des Moldus refuse de croire en l'existance des créatures que craignaient leurs ancêtres (AF/23)
En 1692, il y a une célèbre rencontre au sommet de la Confédération internationale des sorciers, pendant sept semaines, consacré à la question de la dissimulation des créatures magiques aux Moldus (AF/21). Centaures, Êtres de l'eau et gobelins envoient des délégations à ce sommet (AF/21). Les gobelins ne signent pas l'accord (AF/21). 27 espèces doivent ainsi vivre cachées des Moldus (AF/21), nombre qui augmente dans les siècles qui suivirent (AF/21)


Animaux

Certaines espèces ont des moyens de camouflage d'une très grande efficacité qui leur évitent d'être vues par des Moldus (AF/24)
La mesure la plus importante pour dissimuler les créatures magiques est probablement la protection de l'habitat, grâce à des sortilèges Repousse-Moldus et en rendant des zone incartables (AF/26). On utilise aussi des sortilèges de Désillusion et d'Amnésie (AF/27)
L'élevage et la vente d'oeufs ou de petits d'animaux magiques est réglementé et sanctionné. L'interdiction de l'élevage expérimental, appliquée à partir de 1965 a rendu illégal la création de toute espèce nouvelle (AF/27)
Les animaux capables de parler sont rarement des autodidactes, à l'exception du Jarvey. Il ont la plupart du temps été créé par des sorciers, avant que l'interdiction de l'élevage expérimental ne soit appliquée (AF/32)

Personnages de tableau

La nuit, ils dorment aussi (4/350).