Les-ombres.net - Homana - Mujhara - Homana-Mujhar
> Accueil > Chroniques des Cheysulis > Lieux
Lieux
Homana - Mujhara - Homana-Mujhar

C'est le palais de Mujhara, capitale d'Homana (1/13). La forteresse-palais est bâtie sur une petite butte dans la cité de Mujhara. L'entrée est un portail massif et en bronze gardé par huit hommes (1/93)
C'est une formteresse au luxe raffiné (7/218)
Ses murs sont épais et ses défenses importantes (7/262)
Il y a plusieurs portails pour y entrer (7/261)
Des couloirs éclairés par des toches et des escaliers en colimaçon mènent aux appartements du mujhar, au 3ème étage (7/263)
Autrefois, elle appartenait aux Cheysulis (1/), qui l'ont batie (3/13)
Mujhara tombe aux mains des Solindiens et des Ihlinis (1/248).
La moitié des habitants d'Homana ont les yeux marrons (1/22)
La livrée de la maison du Mujhar : des tuniques rouges couvrant des côtes de maille, sur lesquelles est brodé un lion noir rampant (1/93) L'uniforme de la garde royale est de rouge et de noir (5/33)
L'intérieur du château est splendide, les tapis de haute laine et les rideaux richement brodés donnent une impression de richesse et d'abondance (1/94)

La salle d'apparat (ou salle du Trône)
Les fenêtres ont des vitraux (8/11)
Le corridor y menant est éclairé par des torches, la nuit (8/45)
Juste derrière le foyer, on trouve une estrade basse de marbre noir ( ou rose clair ? (2/146)), de la largeur du hall (1/97, 7/28). Derrière, un trône scuplté orné de bronze et d'argent, ses pieds formés par des pattes de lion aux griffes apparentes. Des coussins de soie pourpre décorés du lion noir rampant dessus (2/147) et de velours le couvrent. Le bois du trône (1/97, 8/46)est poli et brillant (1/97), ancien, doré et sculpté en forme de lion (2/147, 7/30)
Son sol est en pierre, on trouve des vitraux aux fenêtres et l'éclairage se fait avec des chandelles (7/11)
On trouve des sculptures de lirs aux murs (2/146) et des épées ornementales sont disposées en cercle, des lances et des piques fichées dans des blocs de bois (7/28).
Elle est utilisée pour les mariages (6/242). La porte d'entrée de la salle est une lourde porte d'argent martelé (6/245, 8/45, 8/307). Une tranchée coure le long de l'immense salle où brûle un feu, une torche est fichée dans un support, à coté du trône (3/125)
Pendue au mur de pierre rose, illuminée par le soleil matinal, une tapisserie livre aux regards les Lions, les Mujhars, les Cheysulis et les Homanans. (8/11) Elle se trouve derrière le trône (8/11) Elle était finit avant la naissance d'Aidan et s'achève avec Brennan (8/12) Deïdre l'a faite avec ses suivantes (8/12)

La reine a un solarium (8/47)

La salle d'exercice est une pièce aux murs et au sol de pierre bleu foncé. Des râteliers d'armes la décorent. On peut regarder, installé sur des bancs de bois (3/88)
Dans la salle secondaire, les murs de pierre rose sont peints en blanc, les fenêtres ornées de vitraux représentent des scènes de l'histoire d'Homana. Le sol est de pierre brute (4/44)
Il y a une nurserie dans le château, avec un berceau très ancien, qui a accueilli d'innombrables générations d'enfants royaux. Il est fait de chêne patiné incrusté d'ivoire. La literie est ornée de l'emblème du Lion brodé en fil d'argent (6/70)

La matrice de la terre
Dans la salle d'apparat, au fond du foyer de la cheminée, on peut tirer un anneau, qui ouvre un passage sur un escalier étroit et bas de plafond dans une oubliette sous le sol de la salle d'apparat (2/156, 7/273, 7/277). 102 marches mènent à la matrice (3/127, 5/119, 7/273, 8/188).
L'air y sent le renfermé, les couloirs luisent d'humidité. (8/186)
En bas de l'escalier, il y a une pièce dont les murs sont couverts de runes (5/119) anciennes sculptées en bas relief sur les parois, ornés de lirs de marbre (7/277). Elles ont été gravées par les Premiers Nés dans les murs de pierres humides de la petite pièce. Tous les lirs décorent la paroi : ours, faucon, chouette, sanglier, renard, épervier, chat sauvage, loup (3/128). Les lirs semblent jaillir du marbre comme si le sculpteur a emprisonné dans la pierre de véritables animaux (8/186).
En appuyant sur une pierre, au bout du couloir aux lirs (8/186), une partie du mur bascule, une porte faite de marbre ivoire veiné d'or (3/130), révélant une crypte (2/156, 5/119, 7/274). L'intérieur révèle des rangées de lirs sculptés, en haut relief. Ils semblent surgir de la pierre lisse (cloisons de marbre (5/119)), veinée d'or, plus vivant que nature (2/157, 5/119).
Au centre de la crypte, un trou béant mène aux entrailles de la terre (2/158) C'est un trou rond entouré d'une margelle de marbre où courent des runes (7/274, 8/186). Le trou mène aux profondeurs de la terre (7/274). Karyon y plonge et devient pour un temps cheysuli (2/159). Il n'y a rien, ni froidure, ni chaleur, on n'existe plus (2/161). On y vit la métamorphose (2/162). Cela dure quatre jours (2/163)
Elle est aussi appellée la Grande Jehanna (7/277)
La Matrice est bien plus ancienne que le Trône du Lion et même que les murs ornés de lirs. C'est un Portail (8/187). La Matrice n'a pas de fond, pas de fin ni de début (8/188)
Sef sait la trouver (3/131)
Aidan y prédit (pour oublier aussitôt) " qu'un jour, chacun des lirs partira " (7/274), ce qui se réalise (8/318)

La Crypte
Le lieu ressemble un peu à la Matrice de la Terre, mais les murs sont roses pâles et les formes sculptées sont des hommes. Des effigies et des sarcophages de marbre emplissent la crypte. Il s'agit d'une coutume homanane des sculpter les visages des défunts et de les conserver dans les entrailles d'Homana-Mujhar. Tous les rois y sont enterrés. On y fait brûler des chandelles (3/233)

L'écurie
Elle est faite de bois et de brique (7/38)